Accueil > Blog > SI LE PS PRÉCISE QUE SES CANDIDATS SONT UTILES, C’EST PEUT-ÊTRE QUE LES (...)

SI LE PS PRÉCISE QUE SES CANDIDATS SONT UTILES, C’EST PEUT-ÊTRE QUE LES GERSOIS.E.S ONT UN AVIS CONTRAIRE ?

samedi 8 avril 2017

On sent une certaine fébrilité dans ce lancement de campagne avec quelques maladresses croquignolesques :
- La symbolique du cirque et du cinéma comme lieu de lancement traduit assez bien l’idée que l’on se fait de l’action de ces prétendants.
- P. Martin présenté comme en retrait tout en étant chef de meute...expression qui, pour le président de l’agence de la biodiversité, semble bien malheureuse
- Biémouret qui fustige le discours "misérabiliste" sur la ruralité en donnant comme exemple de réussite ...ciné 32. C’est certain qu’elle ne peut pas vraiment prendre pour exemple les services publics, écoles, hôpitaux.
- Et Dupouey de porter "la voix de la ruralité " en fustigeant la loi Notre que tout ce petit monde a voté à Paris, en tant que députés et sénateurs.
Nul doute que nous allons nous amuser dans les semaines qui arrivent en parlant des sujets qui fâchent et qui ne sont pas abordés ici : la disparition des services publics, la fermeture des écoles, la qualité de l’eau, la pollution des terres et des rivières, le traitement des déchets et les controverses autour de la décharge d’Auch-Pavie gérée par TRIGONE dont le président est Mr Dupouey, la disparition progressive des agriculteurs et la concentration des exploitations, l’industrialisation des élevages...
Nul doute que tous ces sujets trouveront un écho auprès de la Dépêche.